Le Blog

9 conseils pour devenir un(e) pro de la newsletter !

15 juillet

Ça peut sembler surprenant… mais une bonne newsletter, c’est du taf, du turf et encore du boulot ! Vous avez peur de vous mélanger les pinceaux et de faire des fausses notes ? Devenez un vrai pro grâce à nos 9 conseils !

Souvent, au premier abord, nos clients nous disent : "Quelqu’un lit encore des newsletters ?"... on a l’habitude de leur répondre "Oui, des newsletters bien faites" !
Un taux d’ouverture de 30% par newsletter est déjà vraiment satisfaisant ! C’est un excellent canal pour mieux faire découvrir l’étendue de votre offre à vos clients, clients inactifs et prospects...

Allez, en avant !

#Conseil 1 : Un titre ACCROCHEUR ? Bien-sûr que oui !

Suscitez la curiosité de votre lecteur !
Tapez dans l’œil du lecteur vous permet d’augmenter concrètement votre taux d’ouverture… c’est prouvé (par nous mais aussi par plein d’autres !).

Un titre accrocheur c’est comme un teasing de film ou la Une d’un journal, plus on donne envie, plus on touche de public…

Oubliez donc les titres du style « Actualité du mois », « Newsletter du mois de juillet », « Quoi de neuf chez Entreprise X »…

#Conseil 2 : Evitez les « Spam » !

Soignez le style et le langage de votre contenu, bien sûr…

Pour beaucoup, une newsletter accrocheuse est souvent assimilée à une tentative d’arnaque ou de cadeau empoisonné. Alors on accroche mais sans être excessif !

Quelques termes à bannir absolument… "Offre exceptionnelle ; Gratuit ; Argent ; Facile ; Profit ; Essai gratuit…"

Et oui, dans le cas contraire, les systèmes anti-spam des fournisseurs seront vos ennemis ! Malins !

#Conseil 3 : Une phrase ou un chiffre PERCUTANT !

L’accroche peut être renforcée par un chiffre, exemple "5 conseils pour transformer vos leads en clients !" ou des mots clés percutants ou accrocheurs "Le social selling, c’est pas du tricot !".

Une arme redoutable pour valoriser le contenu… et ainsi maximiser l’ouverture de la newsletter.

#Conseil 4 : Des grandes idées pour des grands Hommes...

En termes de contenus, visez MOINS mais MIEUX ! Une centaine de mots, structurés en titres, paragraphes et phrases d’accroche… et le tour est joué !
Résumez vos grandes idées, déroulez la partition et lancez la musique vers un contenu plus important… sur votre site, votre blog ou une landing page…

#Conseil 5 : Simple is BEAUTIFUL !

Adoptez un langage simple et accessible pour vos destinataires mais un ton qui vous ressemble ! Adoptez aussi un format de phrases courtes et simples pour accrocher les lecteurs et obtenir du résultat.

Une longueur interminable (et c’est trop souvent le cas !) perdra votre lecteur ! Mieux vaut privilégier 2 à 3 idées maximum qu’un catalogue d’une dizaine d’actus ou articles !

#Conseil 6 : GAGNEZ du temps et faites de JOLIES choses !

Utilisez des outils d’emailings/newsletters comme Sendinblue ou Mailchimp (parmi les plus performants du marché !) voire des outils intégrés à vos CRM (Zoho, Hubspot, …).
L’outil d’emailing sera votre allié ici ! Il vous aidera à structurer votre newsletter, à proposer un design ergonomique, un format « responsive » (mobile notamment !), des illustrations, des messages clés…
Automatisez vos communications de masse pour gagner du temps : mises à jour des contacts, templates, listes de diffusion…

Le tout est de captiver l’attention du destinataire, alors mettez tous les moyens de votre côté, et hop le tour est joué !

#Conseil 7 : Et action… !

Les call-to-action (boutons d’action) encouragent les destinataires à s’engager dans une action ! Un bouton de redirection vers un article de blog, un lien de téléchargement d’un guide, … les call-to-action font partie intégrante d’une newsletter performante !

#Conseil 8 : Soyez réguliers !

La régularité augmente vos chances ! Alors on régule… on teste et on équilibre… Si le contenu ou le temps manque, ce n’est pas grave ! Notre conseil, en BtoB par exemple, une newsletter tous les 2 à 3 mois est déjà une excellente fréquence, bien équilibrée.

#Conseil 9 : On fait le MÉNAGE !

Améliorer le taux de délivrabilité ? Mais comment faire… ? Après l’envoi de vos newsletters, nettoyez vos bases avec les soft bounces (email non délivré à un destinataire du fait d’un problème temporaire) et hard bounces (email non délivré à un destinataire du fait d’un problème permanent : le nom de domaine n’existe plus, …). Ces adresses-là, HOP poubelle !

De vous à nous, à nouveau …, on vous donne un autre petit conseil… on n’oublie pas les obligations RGPD sur la newsletter, et vous serez un vrai pro de la newsletter !

Vous pouvez aussi suivre toutes nos actus et recevoir les articles, inscrivez-vous à notre Newsletter. On vous en envoie pas trop souvent =) !

Romane

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom