Le Blog

Social Selling Indice ou comment mesurer votre performance social selling sur Linkedin ?

17 octobre

Hey, mais... quelle est votre performance social selling sur Linkedin ? Grande question ! Découvrez votre Social Selling Indice...

Tout d’abord, restons simple mais précis, toujours. Il y a une nuance indéniable entre la performance commerciale (à mesurer avec des indicateurs sur lesquels nous reviendrons dans un prochain article) et la performance social selling au sens de Linkedin. Mais qui a du sens quelque part...

La performance commerciale est corrélée aux ventes, au chiffre d’affaires généré, aux succès de prospection, aux prises de rendez-vous... Bref, ça vous connaissez la chanson, on ne va pas y revenir... Des basiques mais absolument essentiels.

Le Social Selling Index (SSI) mesuré par Linkedin est un indicateur que la plupart d’entre vous ne connait pas, pourtant vous y avez tous accès (si vous êtes sur Linkedin... m’enfin, faut suivre quand-même ! :-).

Oui d’accord, t’es mignon mais c’est quoi ?

Selon Linkedin, Le Social Selling Index (SSI) mesure votre efficacité à imposer votre marque professionnelle, à trouver les bonnes personnes, à communiquer avec les bonnes infos et à construire des relations. Pas sûr de gagner des kopecks en masse avec ça mais c’est déjà un bon début !

Et pourquoi c’est déjà un bon début ? Parce qu’il vous challenge sur votre utilisation du réseau. Simple inscrit ? Un peu consommateur ? Un peu acteur ? Activateur de contenu ? Top player ?... au moins, vous pouvez mesurer à quel niveau vous en êtes.

Ça marche comment le Social Selling Indice ?

Il s’articule simplement autour de 4 indicateurs (évalués /25, qui forment donc une note sur 100) qui mesurent votre performance sur ce réseau social :

1- Votre marque professionnelle
2- Votre capacité à trouver les bonnes personnes
3- Vos échanges et partages d’informations
4- Votre capacité à établir des relations en gagnant la confiance.

Chacun des 4 points est directement détaillé sur la page de votre SSI.

Alors, vous voulez connaître le vôtre ?

Le voici !

Mais qu’est-ce que ça révèle ?

Et bien plusieurs choses plutôt intéressantes :

  • Votre SSI global (ici, 75 /100)
  • Votre benchmark par rapport à votre réseau Linkedin et de votre secteur d’activité (ici, je suis dans les meilleurs 4% de mon réseau et dans les meilleurs 1% de mon secteur !)
  • Le SSI moyen de votre secteur (c’est 26 dans le mien !) et de votre réseau (c’est 43 ici).

Mon avis, c’est que dès lors que vous avez passé le score de 70, vous commencez à avoir un niveau d’interactions et d’appropriation Linkedin vraiment intéressant ! Pousser au delà des 80, voire plus, vous entraînera forcément à utiliser des outils... payants... Linkedin (Sales Navigator...). Donc, pas de course effrénée à l’échalote, c’est juste un indice de progrès pour vous.

And so what ?

Et si quoi, comme disait Dubosc ? Et bien, dès lors que l’on parle social selling - donc développer vos ventes en utilisant les réseaux sociaux, on évoque quatre pilliers :

1- Votre image de marque personnelle (et votre profil est un élément fondateur)
2- Ciblage de vos personas & développement ciblé de votre réseau
3- Partage d’informations, rédaction de contenus pertinents et interaction avec votre réseau
4- Et in fine développement des ventes !

Au moins, le SSI vous challenge dans la progression sur les 3 premiers points, c’est une belle vertu non ?

D’autres articles sur le social selling ? Découvrez notamment 5 chiffres qui légitiment le social selling.

Jean

Si vous souhaitez aller plus loin, vous former à la transformation de la vente et à la démarche social selling, nous sommes à votre écoute.
Vous pouvez aussi suivre toutes nos actus et recevoir les articles, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom